AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EXISTE PETIT BOUT DE RIEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
✰ PUTAIN DU SHOW-BIZ

avatar

MSGS PARTIS : 74
DATE D'INSCRIPTION : 09/03/2017

MessageSujet: EXISTE PETIT BOUT DE RIEN   Lun 5 Juin - 14:30

NINE
rock, révolte, étincelle







nom : bleach.
prénom : nina.
surnom: nine.
âge : vingt-cinq.
date de naissance : 11/09/1950.
lieu de naissance : quelque part.
métier : deep basterds.

Plutôt AC/DC , Elton John ou ABBA ?
ABBA.
Plutôt festival hippie/chic, musique classique ou concert rock ?
les concerts rock, naturalmente.
Si un couvre-feu est instauré, plutôt le respecter ou le contourner ?
le contourner, ofc.
Plutôt se lever tôt ou se coucher tard ?
se coucher tard, quelle évidence.
Plutôt cinéma, sculpture ou musique ?
musique, ça coule de source.
Plutôt boule à facette, robe satin ou couronne de fleurs ?
robe satin.
Plutôt insomniaque ou hypersomniaque ?
insomniaque.
Plutôt drogue, sexe ou alcool ?
plutôt les trois ensemble.
Plutôt mojito, bière ou vodka ?
vodka à flots.
Plutôt orange, bleu ou noir ?
orange, ça pète.
Plutôt bois, cuivre ou acier ?
acier.
Plutôt blé, riz ou avoine ?
blé.
Plutôt soleil, météorite ou lune ?
la face cachée de la lune.
Plutôt eau, glace ou vapeur ?
insaisissable, comme la vapeur.
Plutôt colza, olive ou noix ?
olive.

Notre-Dame Mélancolie Je viens te parler des Amours, Te parler de mes yeux qui fuient Depuis que j'attends son retour à Celui-là qui a pris mon cœur Puis l'a bouffé comme un vampire Il ne me reste que la douleur, Que la douleur du souvenir...

amour jusqu'ici entre les cuisses des garçons, amour dans la chair. amour sans amour, relations-passion. jamais le cœur soulevé par autre chose que la colère. et puis rafa. vague d'électricité mélangé au tsunami, énorme court-circuit. c'était pas prévu, c'était pas écrit dans les livres, rafa et toi. il n'a pas frappé avant d'entrer, rafa a débarqué dans ta vie sans crier gare, il s'est logé dans ton cœur et y a fait son nid. c'était un soir de pluie, c'était un soir mélancolie. tu venais de te produire sur scène, tu commençais à percer dans le cercle fermé des musiciens de santa cruz, vous vous faisiez enfin un nom, notoriété que t'as jamais cherché toi. ça t'a saoulé, les applaudissements, les cris, les remerciements, les faux compliments. t'es pas une adepte de l'hypocrisie, nine. t'étais assise sur le dossier d'un banc, les cheveux trempés, cigarette à la main. il y avait ce lampadaire qui éclairait le sol d'une lumière orangée, et sa silhouette est venue s'y fondre. t'as levé ton regard sur son visage et pour la première fois de ta vie ton palpitant a menacé de s'arrêter. comme ça, d'un coup, par pur caprice. c'était pas de la peur, t'as peur de rien même pas de la mort. c'était quelque chose de profond, qui a retourné tout ton intérieur. rafa, autant dans la merde que toi. que du noir autour de vous, de la drogue et des armes. dans votre monde il faut savoir ouvrir sa gueule et se servir de ses points, ou bien filer en douce comme toi pour éviter les coups. tu sais pas pourquoi il est venu sur ce banc ce soir-là, tu t'souviens avoir parlé de banalité, des trucs de la vie. pas tellement des banalités en fait, des trucs sur la vie. tu savais plus si c'était les gouttes de pluie ou des larmes sur ta joue, qui aurait pu le savoir ? personne. pas même lui.
rafa. l'étincelle qui déclenche le feu, le rouage qui manquait à la mécanique. l'explosif, le passionnel, un petit bout de vie. un petit bout de mort aussi. rafa, parti, plus là, envolé. pas un mot, pas un regard, personne ne sait. ça fait un an que tu croises son regard sur tous les visages du monde, un an que tu te crois le retrouver enfin au croisement d'une rue, puis qu'tu finis le cœur à terre. encore. brisé d'avoir trop aimé.


Notre-Dame Mélancolie Dis, puisque Dieu n'existe pas Tu sais quand je rentre au matin Je regarde ton cul parfois. Alors je demande aux gargouilles, Aux gueules de diables qui aboient Comment l'ignorance des Hommes Peut construire aussi beau que toi...

anticléricalisme. l'envie de croire, toujours seule le couteau dans la plaie, aucun dieu qui ne vient te sauver. la beauté de sa grandeur, la beauté des gargouilles. des gargouilles un peu comme toi, faire des grimaces aux passants. c'est beau les églises, les cathédrales. c'est riche, riche en histoire, puis riche tout court, ils en ont plein les poches ces monuments. tu comprends pas bien nine, comment tu peux dire aux autres qu'il faut vivre dans la pauvreté pour être pieux quand toi t'en as plein les poches. c'est riche ouais, riche en meurtres, riche en massacres aussi. puis quand bien même tu fermerais les yeux sur tout ça, y'a jamais un seul dieu qui t'as sauvée quand t'en as eu le besoin. t'as eu beau joindre tes mains, rien. tu l'engueules dieu parfois, tu l'engueules d'avoir mis rafa sur ton chemin pour ensuite le faire partir. tu sais pas bien si t'engueules dieu, ou le monde, ou rafa, ou toi-même. tu l'engueules pour tout, pour ton existence même. parce que t'es un cancer nine, c'est pour ça que t'as été abandonnée quand t'étais qu'un bébé. tu doutes de l'existence de quelque chose de plus fort mais quand t'es seule à pleurer sur ton lit il ne te reste que ça. prier. et c'est plus facile de prier dieu que de prier n'importe quoi. dieu c'est concret. mais tu l'détestes dieu, t'y crois même pas vraiment, tu sais même plus en quoi tu crois toi. tu crois même pas à la vie après la mort, vous n'êtes que des poussières d'étoiles, des microbes dans l'univers qui n'ont aucun impact. des déchets qui se font la guerre, des déchets qui ne savent que causer la misère, des détritus condamnés à se décomposer.
mais tu pries encore nine. parce que malgré tout tu crois aussi que vous êtes tous frères dans cette même galère, que vous pouvez encore vous serrer les coudes et que l'unions de vos briquets peut créer un soleil. t'y crois encore nine.


Moi je n'ai pas de dieux crois moi, Moi je n'ai que ce cœur qui bat, Moi je crois bien je n'ai que moi Toujours crucifiée sur la Croix. Moi qui n'ai pas de religion Ici toujours que l'horizon Pour dire l'amour à cet humain, Oui ma confiture au cochon...

notoriété qui t'insupporte, l'envie de lever ton doigt devant les bienséances, l'impression d'être incomprise, blâmée. déception des parents, grondements du grand frère, tes amis comme un filet pour t'éviter la chute fatale. écrire écrire écrire, encore et toujours. cracher sur cette société, cracher sur les flics sur l'autorité. à quoi bon encore cracher sur l'amour, sur les départs et les adieux ? l'un ne revient pas pour autant, l'autre ne disparaît pas non plus... ils comprennent pas, ils ne comprendront jamais. qu'il a pris ton cœur, ce salaud. qu'il le tient prisonnier. il l'a dérobé de ta poitrine et il s'est enfuit en courant et toi t'as quoi? t'as qu'un stylo et un bout de papier pour raconter à quel point ça fait mal de vivre sans cœur. mais heureusement qu'ils sont là, tous ceux qui animent le théâtre de ta vie. il y a tes atomes, ceux qui permettent à ton monde de ne pas s'écrouler. sous tes yeux, il y a ton petit frère qui rêve de voler avec cette fleur trop belle, trop douce. t'as envie de leur dire de faire attention, qu'avoir un trou béant dans la poitrine c'est pas vraiment agréable. mais tu peux pas. tu peux pas parce que leurs sourires sont comme des étoiles dans ton ciel, ils te rappellent l'amour et les jours heureux. il y a les matins qui se lèvent et les nuits qui n'en finissent pas, et il y a toi au milieu d'tout ça. toi dans la crasse, toi dans la drogue, toi qui regarde ces mains tendues mais qui ne bouge pas.
et tout ça parce que le rouage qui manquait s'en est allé.


derrière l’écran

pseudo SUBUTEX ; prénom noa ; âge 6teen ; ta position géographique les hauts-de-france tmtc ; ton avis sur jour et nuit parfait    ; un mot pour la fin  fuckz  ; ton avatar cailin russo crédits AILAHOZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
EXISTE PETIT BOUT DE RIEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Trad. par Yumegami ] Kitsune-Myon ( Shinreibyou 3 Bout Battles ! )
» Idem que petit bout !
» Aldenaïr, un petit bout de moi, mais vraiment petit ... :3
» Petit Ours Brun (Papo) 19xx
» Juste un petit quiproquo, rien de bien grave.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JOUR ET NUIT :: TOI EN 1975 :: ce a quoi tu ressembles :: entre dans la danse-