AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 ✰ destins croisés (1/1 libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
✰ PUTAIN DU SHOW-BIZ

avatar

MSGS PARTIS : 74
DATE D'INSCRIPTION : 09/03/2017

MessageSujet: ✰ destins croisés (1/1 libre)   Sam 17 Juin - 11:14

rafa
passion violence étincelle


nom : au choix.
prénom : j'ai mis rafa pour faire beau.
âge : entre vingt-cinq et vingt-huit.
lieu de naissance : au choix.
crédits : AILAHOZ.


TES ATTENTES, ENVIES, SUGGESTIONS

écrire ici.

notre-dame mélancolie je viens te parler des amours, te parler de mes yeux qui fuient depuis que j'attends son retour à celui-là qui a pris mon cœur puis l'a bouffé comme un vampire il ne me reste que la douleur, que la douleur du souvenir...

amour jusqu'ici entre les cuisses des garçons, amour dans la chair. amour sans amour, relations-passion. jamais le cœur soulevé par autre chose que la colère. et puis rafa. vague d'électricité mélangé au tsunami, énorme court-circuit. c'était pas prévu, c'était pas écrit dans les livres, rafa et toi. il n'a pas frappé avant d'entrer, rafa a débarqué dans ta vie sans crier gare, il s'est logé dans ton cœur et y a fait son nid. c'était un soir de pluie, c'était un soir mélancolie. tu venais de te produire sur scène, tu commençais à percer dans le cercle fermé des musiciens de santa cruz, vous vous faisiez enfin un nom, notoriété que t'as jamais cherché toi. ça t'a saoulé, les applaudissements, les cris, les remerciements, les faux compliments. t'es pas une adepte de l'hypocrisie, nine. t'étais assise sur le dossier d'un banc, les cheveux trempés, cigarette à la main. il y avait ce lampadaire qui éclairait le sol d'une lumière orangée, et sa silhouette est venue s'y fondre. t'as levé ton regard sur son visage et pour la première fois de ta vie ton palpitant a menacé de s'arrêter. comme ça, d'un coup, par pur caprice. c'était pas de la peur, t'as peur de rien même pas de la mort. c'était quelque chose de profond, qui a retourné tout ton intérieur. rafa, autant dans la merde que toi. que du noir autour de vous, de la drogue et des armes. dans votre monde il faut savoir ouvrir sa gueule et se servir de ses points, ou bien filer en douce comme toi pour éviter les coups. tu sais pas pourquoi il est venu sur ce banc ce soir-là, tu t'souviens avoir parlé de banalité, des trucs de la vie. pas tellement des banalités en fait, des trucs sur la vie. tu savais plus si c'était les gouttes de pluie ou des larmes sur ta joue, qui aurait pu le savoir ? personne. pas même lui.
rafa. l'étincelle qui déclenche le feu, le rouage qui manquait à la mécanique. l'explosif, le passionnel, un petit bout de vie. un petit bout de mort aussi. rafa, parti, plus là, envolé. pas un mot, pas un regard, personne ne sait. ça fait un an que tu croises son regard sur tous les visages du monde, un an que tu te crois le retrouver enfin au croisement d'une rue, puis qu'tu finis le cœur à terre. encore. brisé d'avoir trop aimé.

j'imagine rafa venir d'une famille assez modeste et pourquoi pas nombreuse. la raison de son départ est au choix, soit il n'a pas supporté le fait que nine continue à en voir d'autres, soit il a flippé car la relation prenait de plus en plus de place dans la vie de chacun, ou autre.

toi et moi

cocktail explosif ils se sont rencontrés un jour de pluie, nine venait de se reproduire sur scène et rafa en est tombé amoureux, il est tombé amoureux de sa désinvolture. tous deux se sont tout de suite embrasés, ils sont comme deux aimants. il n'y avait rien de sérieux, ils ne voulaient pas de sérieux, surtout nine. ils se retrouvaient la nuit tombée, ils se disaient des choses qui faisaient battre leurs cœurs à l'unisson, leurs corps s'unissaient chaque nuit. ils s'aimaient à en crever, ils se taquinaient et se disputaient violemment pour mieux se retrouver. leurs querelles et leurs ébats rythmaient leurs vie, mais un jour rafa est parti. pas un mot derrière lui, rien. ça fait un an maintenant, et nine en devient dingue. un an qu'elle espère secrètement le retrouver à chaque croisement de rue. et ça va arriver, au moment où elle ne s'y attend pas.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
✰ destins croisés (1/1 libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Destins croisés
» Andy, Fuken deux destins croisé. [OM]
» La croisée des chemins [PV:kiza izuru]
» Ville Libre de Mévry
» A la recherche de Ondine(libre)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
JOUR ET NUIT :: TOI EN 1975 :: une bande originale-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet